• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
Intervenants Sociaux
INTERVIEW / VACCINATION ANTI-CHOLÉRA : RÉACTIONS DE PAYSANS DE BOCOSELLE (ST MARC) PDF Imprimer Envoyer

Santé


 

 • Secteur (s) : Santé

• Zone (s) d’intervention : Bas-Artibonite - Commune St Marc

• Groupe (s)-cible (s) : Paysans

• Source (s) de financement : ZANMI LASANTE (Partners in Health)

• Siège (s) de l'intervenant: Boston, Massachussetts, USA

Enfo-Lien revient sur la vaccination contre le choléra. Il s’agit d’une expérience-pilote menée dans deux coins du pays: l’un urbain et l’autre rural, dans des zones où l’on estime que la population vit dans de très mauvaises conditions. Les Organisations non gouvernementales GHESKIO et ZANMI LA SANTE ont reçu l’autorisation du Ministère de la Santé Publique pour mettre en œuvre cette expérience en vue de faire des recherches visant à établir les modalités d’un programme de vaccination plus large utilisant un vaccin déjà étudié, mais qui n’est pas encore expérimenté à grande échelle dans le monde.

Le 11 Mai 2012, parallèlement à la visite à Village de Dieu, Enfo-Lien s’est rendu à Bocoselle, où se déroule également cette expérimentation, pour enregistrer les réactions des paysans.

Bocoselle est la 5e section communale de St Marc. Elle compte 53 localités et est divisée en 3 grands blocs. Scène de grands conflits terriens entre latifundistes (grandons) et paysans sans terre, elle représente la section la plus peuplée de la commune de St Marc. Elle a été frappée durement par l’épidémie de choléra qui a causé beaucoup de décès dans l’Artibonite. Ce fut le point dans le Bas-Artibonite où la première alerte a été enregistrée le 19 octobre 2011, quand éclata cette épidémie. Ce jour-là, on rapporte que le directeur départemental sanitaire reçut la nouvelle du décès de 3 enfants qui avaient subitement succombé de diarrhée dans leur établissement scolaire. Dans cette section communale, l’usage de l’eau de rivière et des canaux comme eau de boisson est très répandu et une grande partie de la population défèque à même le sol.

Lire la suite...
 
INTERVIEW / PRIX RICHARD HOLBROOKE DECERNÉ À COLETTE LESPINASSE PDF Imprimer Envoyer

Colette Lespinasse


• Secteur (s) : Droits humains

• Zone (s) d’intervention : Zones frontalières

• Groupe (s)-cible (s) : migrants haïtiens, déplacés

• Source (s) de financement : -

• Siège (s) de l'intervenant: 69, Rue Christ-Roi, Port-au-Prince, Haïti

Une interview de Rachèle Desrouleaux, collaboratrice d’ENFO-LIEN, avec Colette Lespinasse, sur le prix ‘’Leadership Richard Holbrooke’’. La Coordonnatrice de l’ONG dénommée GARR (Groupe d’Appui aux Réfugiés et Rapatriés) a reçu cette distinction le 10 Mai 2012, à Washington, aux États-Unis. Elle explique ce que ce prix représente pour elle ; son cheminement dans la lutte pour la défense des droits humains ; les grands axes de programmes du GARR pour les migrants, les déplacés, plus spécialement pour les paysans haïtiens victimes de violations de droits en République dominicaine ; et d’autres distinctions reçues par le GARR.

E-L-Colette Lespinasse, nous vous saluons et nous sommes contentes de vous recevoir au micro d’Enfo-Lien.

C.L.-Nous vous saluons également ainsi que tous ceux qui travaillent et militent au sein d’Enfo-Lien.

E-L-Colette Lespinasse, est-ce que vous pouvez-nous préciser le nom du prix que vous venez de recevoir et nous dire du même coup ce qu’il représente pour vous et le GARR ?

C.L.-Le nom est : ‘’Prix Richard Holbrooke’’. C’est REFUGEES INTERNATIONAL, organisation internationale qui travaille pour la promotion et la défense des droits des réfugiés dans le monde qui me l’a décerné. Richard Holbrooke était un diplomate américain qui avait beaucoup travaillé en Asie et qui était membre du Conseil d’administration de cette organisation. Il est décédé en 2010 d’une crise cardiaque et on a décidé de donner chaque année un prix portant son nom à des gens qui travaillent dans le monde pour défendre le droit des réfugiés, des déplacés.

Lire la suite...
 
INTERVIEW / La formation, un atout majeur pour promouvoir les droits humains et prévenir leurs violations, selon le RNDDH PDF Imprimer Envoyer

Formation


• Secteur (s) : Droits humains

• Zone (s) d’intervention : Sud-est, Centre, Grand'Anse, Ouest

• Groupe (s)-cible (s) : policiers, membres d'organisations de base, enseignants, élèves

• Source (s) de financement : Droit et Démocratie, Oxfam Intermon, Broederlijk Delen, Christian Aid, Union Européenne, Coopération française, Développement et Paix, Medico International, ICCO AJWS ...

• Siège (s) de l'intervenant: 9, rue Rivière, Port-au-Prince, Haïti

Cet entretien de Daniel Dieujuste d’ENFO-LIEN avec Vilès Alizar, le responsable de programmes du RNDDH, fait suite à celui qui a été réalisé récemment avec le RNDDH sur son programme d’observation, de surveillance et de contrôle des institutions-clés de l’État (tribunaux, commissariats de police, prisons, institutions de santé). Il informe sur le programme de formation, peu connu, de cet organisme de droits humains, conçu en plusieurs volets pour toucher : des agents de la police nationale d’Haïti (PNH), des organisations de base, des enseignants et des élèves.

E-L.-Comme déjà annoncé, nous recevons notre invité, M. Vilès Alizar du RNDDH.

V.A.-Nous vous saluons Daniel et tous ceux qui suivent l’émission d’ENFO-LIEN.

E-L.-M. Alizar, dans notre dernière émission nous avons parlé de programme de formation du RNDDH que les gens connaissent très peu. Vous aviez dit que ce programme n’avait pas tellement d’écho dans la presse. Mais, nous ne nous sommes pas attardés là-dessus. Aujourd’hui nous allons plancher sur cette question de formation. Est-ce que vous pouvez-nous dire depuis quand le RNDDH a commencé ce programme de formation sur les droits humains et pourquoi ce travail n’est-il pas vraiment connu du public ?

V.A.-Vous savez que le RNDDH est une organisation haïtienne, spécialisée dans la promotion et la défense des droits humains dans le pays. Quand nous parlons de droits humains, il faut distinguer deux dimensions: la promotion des droits humains et la prévention de leurs violations, puis leur défense.

Le programme d’éducation en droits humains permet de faire la promotion de ces droits et la prévention de leurs violations. Il adresse les problèmes structurels de la société.

Lire la suite...
 
INTERVIEW / Expérience-pilote de vaccination contre le choléra dans le bidonville ‘Village de Dieu’ PDF Imprimer Envoyer

Santé 


  • Secteur (s) : Santé

• Zone (s) d’intervention : Village de Dieu, Port-au-Prince, Ouest

• Groupe (s)-cible (s) : enfants > 2 ans, jeunes, adultes, vieux

• Source (s) de financement : CENTRE GHESKIO

• Siège (s) de l'intervenant: Centre GHESKIO, Port-au-Prince, Haïti

À partir d’une tournée à ‘Village de Dieu’ où Daniel Dieujuste a promené son micro, vous pourrez reconstituer les éléments importants de l’organisation de cette expérience-pilote, menée par GHESKIO, qui, dans la controverse, a débuté depuis un (1) mois dans ce bidonville de Port-au-Prince. Les réponses (condensées) des hommes, femmes, enfants, adultes et vieux interrogés, vous permettront d’avoir une idée sur : les approches de mobilisation, l’organisation de la vaccination, l’occurrence de la maladie dans la zone, les différentes perceptions de ce programme, et surtout les messages éducatifs retenus par les interviewés sur les mesures d’hygiène à adopter pour éviter le choléra…Certains aspects , plus particulièrement la limite d’âge pour recevoir le vaccin et la durée du programme, ne paraissent pas clairs pour les riverains rencontrés.

Les propos d’un volontaire

Je suis Moralis Jn Sauveur. On avait administré le vaccin contre le choléra dans toute la zone, Village de Dieu. Mais, c’est surtout le Centre GHESKIO qui avait organisé ce programme de vaccination. Je ne sais pas si le MSPP était présent, étant donné que tout le monde portait des maillots, le premier jour.

On a fait le porte-à-porte, puis il y avait une voiture avec porte-voix qui faisait de la publicité. Pour ceux qui voulaient le prendre. On n’a pas forcé les gens. J’en ai reçu deux (2) doses. On a rempli les dossiers dans un premier temps et après ils sont revenus pour l’administration.

Lire la suite...
 
INTERVIEW / Faire face aux risques et désastres dans l’Artibonite : l’approche d’OXFAM PDF Imprimer Envoyer

Oxfam


 • Secteur (s) : Humanitaire

• Zone (s) d’intervention : Bas-Artibonite (Grande Saline, Desdunes, Marchand, Petite-Rivière, Verrettes, l'Estère, St Marc)

• Groupe (s)-cible (s) : Agriculteurs, Population Artibonite

• Source (s) de financement : Fondation, Hope For Haiti Now (H4HN), Particuliers

• Siège(s) de l'intervenant : HAITI - 3 bis, rue Sonon Menos, Peguy-Ville, Pétion-Ville
USA - 226 Causeway street, 5th floor, Boston MA, 02114

 

Un entretien de Daniel Dieujuste, collaborateur d’ENFO-LIEN, avec Wasley Demorne, responsable de programmes d’OXFAM en Haïti, sur les stratégies de prévention et de préparation humanitaires face aux risques et désastres identifiés dans le Bas-Artibonite.

 

E-L-Wasley Demorne, vous êtes officier humanitaire à l’Oxfam, nous vous saluons au nom de tous les auditeurs et de toutes les auditrices, de tous les lecteurs et de toutes les lectrices des productions d’ENFO-LIEN. C’est un plaisir pour nous de vous recevoir dans cet espace aujourd’hui.

W.D.-Je vous salue Daniel ainsi que tous les auditeurs et toutes les auditrices, de même que les internautes d’ENFO-LIEN.

E-L-Nous avons entendu parler de plusieurs Oxfam, est-ce que vous pouvez nous expliquer ce qu’est Oxfam et le travail qu’elle fait en Haïti ?

W.D.-Oxfam est une confédération d’organisations humanitaires et de développement qui travaille dans plus de 90 pays dans le monde. Oxfam est présente ici pour réduire la pauvreté et les souffrances de la population haïtienne.

E-L-Depuis quand Oxfam fait-elle ce travail dans le pays ?

W.D.-Oxfam est présente dans le pays depuis les années 80.

E-L-Le point qui nous intéresse aujourd’hui c’est le programme de gestion des risques et désastres mis en oeuvre par cet organisme dans le Bas-Artibonite. Pourquoi avez-vous choisi cette zone ?

W.D.-En réalité, il s’agit d’un programme de préparation humanitaire et de gestion des risques et désastres. Quand nous observons la cartographie des risques, nous constatons que la région du Bas-Artibonite est exposée à une multiplicité d’entre eux. Il faudrait noter que, quand nous parlons de risques, nous ne les considérons pas seulement en référence aux décès de personnes. La perte des biens et ses conséquences sur l’économie de tout le pays sont aussi prises en compte.

En outre, Oxfam a commencé à travailler dans l’Artibonite depuis 10 ans et, en ce qui a trait à ce programme particulièrement, les actions de terrain ont débuté en septembre 2011.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 5

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« Le discours ou l’imaginaire de la refondation nationale actuellement en circulation fait référence à la première fondation qui institua la société double non séparée.»
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels


 

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants