• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
INTERVIEW / RÉFORMER LA CHAÎNE PÉNALE HAÏTIENNE : LES PROPOSITIONS DE ‘’FORUM CITOYEN POUR LA RÉFORME DE LA JUSTICE’’ PDF Imprimer Envoyer

E-L.-En ce qui concerne le FORUM, par où devrait-il commencer pour faire appliquer ses propositions ?

P.J.T.-N’oubliez pas que le FORUM fait partie de la société civile. Nous ne pouvons que faire des propositions. Nous avons proposé des ‘’juges de la liberté’’ pour résoudre le problème des nombreux détenus, des commissaires de la république munis de mandat. Nous prônons le respect du délai fixé par la loi (48 heures) pour la comparution d’un accusé par-devant son juge naturel ; l’application de sanctions contre les policiers qui violent le droit des citoyens au cours des arrestations ; le changement de comportement des greffiers qui ne doivent plus influencer les délibérations lors des jugements. Nous avons donc recommandé toute une série de mesures pouvant garantir une réforme qui rendrait la justice équitable et crédible aux yeux de la population.

E-L.-Pour continuer à approfondir les différents maillons de la Chaîne Pénale, nous allons considérer celui qui concerne la prison. Y a-t-il des changements à apporter à ce niveau ?

P.J.T.-La prison constitue un grand problème. Elle réfère aux délibérations sur les cas de détenus qui, après leur jugement, sont condamnés pour une certaine durée.

E-L.-Quel est le problème fondamental identifié ?

P.J.T.-Certaines fois les gens sans avoir été jugés sont jetés en prison où ils sont maltraités et mènent une vie de paria. On peut trouver 2,000 prisonniers dans un espace conçu pour 300 personnes. On peut alors imaginer dans quelles conditions vivent ces gens. Et, comme dans la société haïtienne, on n’accepte pas facilement ceux qui ont fait la prison, ils seront stigmatisés par la suite, qu’ils soient innocents ou pas, parce que dans notre culture nous avons un proverbe qui dit : ‘’il n’y a pas de fumée sans feu’’.

Les prisons doivent être équipées en vue de permettre aux prisonniers, coupables ou non, de faire l’apprentissage de métiers, pour qu’à leur sortie ils puissent gagner leur vie. Dans d’autres pays, ils peuvent devenir écrivains et apprendre un tas d’autres choses. À la fin de leur séjour, ils sortent avec un diplôme. Le plus grand problème ici, dans nos prisons, c’est qu’on n’accompagne pas les prisonniers pour faciliter leur réinsertion dans la société après leur élargissement. Nous n’avons pas de structure capable de réorienter nos prisonniers pour les empêcher de retomber dans la même situation qui les avait conduits à la détention. La Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) doit donc disposer d’un budget lui permettant de gérer les prisons de façon à permettre cette réinsertion des prisonniers dans la société après l’acquittement de leurs peines. Il faut aussi que ceux-ci, durant leur incarcération, trouvent des psychologues pouvant les orienter mentalement en leur montrant les conséquences de leurs actes. Il faut que, quand ils sont mis en liberté, la société puisse noter des transformations dans leur personnalité et surtout qu’ils ne dégénèrent pas.

E-L.-Quels sont les changements proposés pour une vraie réforme?

P.J.T.-La DAP doit avoir un budget. Qu’elle travaille de concert avec la société civile qui peut apporter son concours dans différentes activités avec les prisonniers et surtout dans la formation du personnel, parce que la formation dispensée par la police nationale à elle seule ne suffit pas. Elle doit être complétée par une formation pénitentiaire, adaptée à la fonction des agents, pour leur permettre de mieux remplir leur rôle. Il faut qu’il y ait des médecins dans les prisons, des personnels de santé, des cuisinières / cuisiniers pour bien nourrir les prisonniers, parce que les gens peuvent y rentrer sans aucun problème de santé et en sortir malades ou même mourir certaines fois.

E-L.-Ce qui veut dire que nos prisons ne possèdent pas ces structures ?

P.J.T.-Nous n’allons pas dire qu’ils ne disposent pas de ces structures, mais il y a des carences. À la vérité, on donne à manger à nos prisonniers chaque jour, mais nous ne savons pas s’ils peuvent vraiment consommer cette nourriture. Dans d’autres pays, on organise les prisonniers pour qu’ils préparent leur nourriture et réalisent d’autres tâches. On les répartit en groupes et on attribue les tâches en fonction des compétences identifiées. Ils ne feront pas la cuisson n’importe comment parce que ce sont eux qui vont manger la nourriture. Ailleurs, ils peuvent recevoir une petite somme en contrepartie de leur travail. Ce qui leur permet d’avoir une petite économie pour une meilleure insertion dans la société après leur libération.

Page 6 sur 7 Toutes les Pages

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>
 

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« À entendre le langage utilisé par les gouvernants haïtiens et les décideurs internationaux pour dire les objectifs de la reconstruction du pays, on pourrait croire qu’un projet de société neuve était en train de prendre forme dans leur imaginaire, que la vieille société d’inégalité et d’injustice s’était effondrée avec le séisme et dans leur tête »
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels