• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
INTERVIEW / FORUM CITOYEN POUR LA RÉFORME DE LA JUSTICE, UN COMBAT POUR L’INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE HAïTIENNE PDF Imprimer Envoyer

E-L.-Maintenant, Jocelyne Colas, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le FORUM CITOYEN.

J.C.N.-LE FORUM CITOYEN POUR LA RÉFORME DE LA JUSTICE est un espace ou une initiative créée par trois (3) organisations : la Commission Épiscopale Nationale Justice et Paix, l’OHJ (Observatoire Haïtien de la Justice) appelé antérieurement Haïti Solidarité Internationale et le CEDH (Centre Oecuménique des Droits Humains). Ces trois entités se sont unies depuis plus de dix ans pour adresser les problèmes du système judiciaire haïtien. Cette démarche a été appuyée par diverses institutions partenaires financières comme le PNUD (Programme des Nations -Unies pour le Développement) et la dernière en date est Développement et Paix. Nous disons FORUM CITOYEN parce que des citoyens et des citoyennes se réunissent dans cet espace pour débattre les problèmes auxquels est confrontée la justice haïtienne. Ils y échangent leurs idées et font aux autorités des propositions susceptibles de réformer le système judiciaire haïtien. Il s’agit d’un travail effectué par des hommes, des femmes et aussi par un grand nombre d’organisations de tous types.

E-L.-Pour être plus précis, pouvez-vous nous dire brièvement quand a commencé cette initiative, les raisons qui en sont à la base et son objectif ?

J.C.N.-LE FORUM CITOYEN a pris naissance vers 2001. En premier lieu, les réalités auxquelles nous faisons constamment face au sein des organisations de droits humains, Justice et Paix (JILAP), CEDH et OHJ, nous ont permis de toucher du doigt le mauvais fonctionnement du système judiciaire haïtien et d’identifier ses problèmes. Les revendications de justice des haïtiens et haïtiennes depuis les années 1986 n’ont eu aucune réponse. Le système judiciaire dans son ensemble est malade. En second lieu, de 1986 à 2001, il y a eu diverses initiatives pour la réforme de la justice dans le pays, venant de l’État ou d’autres institutions. Des organisations internationales ont entrepris des recherches et fait des propositions sur la réforme de la justice. Mais, pour nous, toutes ces initiatives faisaient fi de la participation des citoyens. Nous, nous avons pensé placer les citoyens au centre de cette question et accordons la priorité à leurs idées qui doivent être converties en propositions aux autorités pour une réforme du système judiciaire du pays dans l’intérêt des citoyens et de la société ; une démarche qui doit se baser sur le respect de la dignité et des droits humains.

E-L.-Et quelle est la structure de ce FORUM ?

J.C.N.-Les premières réflexions ont été initiées avec cinq (5) organisations/entités nationales travaillant sur la question des droits humains. Deux d’entre elles se sont désintéressées en cours de route. Il s’agit du RNDDH (Réseau National de Défense des Droits Humains) et de la POHDH (Plate-forme des Organisations Haïtiennes de Droits Humains). Elles n’ont pas voulu continuer à cause d’un désaccord sur l’approche stratégique. Finalement, Justice et Paix (JILAP), CEDH et la HSI (devenue OHJ), avec l’appui d’autres individus et organisations, de 2001 jusqu’à nos jours, se sont entendues pour former un comité baptisé ‘’Comité coordonnateur du Forum citoyen pour la réforme de la justice haïtienne’’. Cette entité est composée de deux (2) représentants de chacune de ces organisations fondatrices.

E-L.-Comment fonctionne le FORUM pour accomplir sa mission et atteindre ses objectifs ?

J.C.N.-Le FORUM est un partenariat entre trois (3) organisations qui organisent des rencontres de travail au cours desquelles ses membres discutent pour fixer des objectifs et déterminer les moyens de les atteindre. Chaque partenaire exécute une partie des tâches retenues en vue de réaliser l’objectif commun.

E-L.-De sa naissance à nos jours, quel rapport existe-t-il entre le FORUM CITOYEN et les autres organisations de droits humains, puis le reste de la société civile ?

J.C.N.-Le FORUM CITOYEN POUR LA RÉFORME DE LA JUSTICE organise son travail de manière à ce que les organisations de la société civile participent à des rencontres pour exprimer leurs idées. Nous avons institué deux grands niveaux de participation. Pour chacun des thèmes à traiter, nous organisons d’une part des ateliers sectoriels tantôt avec des membres de droits humains, tantôt avec des acteurs du système judiciaire tels que juges, huissiers, greffiers ou avocats. Parfois, nous invitons des étudiants de diverses universités à prendre part à ces activités. Des fois aussi, ce sont des professionnels ou des membres de diverses sectes religieuses. D’autre part, nous avons des ateliers multisectoriels qui réunissent des gens appartenant à différentes organisations de base. Des organisations de jeunes, des organisations paysannes, des organisations de travailleurs, y envoient leurs délégués. Certaines fois, nous faisons appel aussi à des experts en justice ou en droits humains pour discuter sur les propositions des citoyens, recueillies dans les ateliers sectoriels. Et avec toutes ces idées, nous élaborons un document, sorte d’outil que nous appelons ‘’document de plaidoyer ou document de travail’’. Celui-ci est acheminé aux autorités responsables et nous rencontrons également ces dernières pour en discuter.

Page 2 sur 8 Toutes les Pages

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>
 

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« Le discours ou l’imaginaire de la refondation nationale actuellement en circulation fait référence à la première fondation qui institua la société double non séparée.»
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels


 

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants