• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
INTERVIEW / MIEUX CONNAÎTRE LE CRESFED ET L’UN DE SES MEMBRES FONDATEURS, SUZY CASTOR PDF Imprimer Envoyer

E-L.- Mme. Castor, quelles sont les perspectives du CRESFED en termes de projets ?

S.C.- Nous allons continuer nos projets. Nous travaillons actuellement à Jacmel et dans d’autres endroits. Nous espérons susciter plus de participation citoyenne, plus de prise en charge de la part de la population, plus d’actions pour la construction de la démocratie dans le pays. Je peux vous dire qu’on a maintenant huit (8) publications à paraître sur des thèmes vraiment très importants pour le pays, tels que : l’État, la société, l’aménagement du territoire, l’éducation de qualité pour tous, les relations haïtiano-dominicaines, etc… Cet entretien avec ENFO-LIEN m’a permis d’apprécier que nous avons déjà une cinquantaine de publications, sans compter celles réalisées périodiquement à travers la revue ‘’Perspectives’’ devenue plus tard ‘’Rencontre’’. Actuellement nous avons un numéro de ‘’Rencontre’’ en préparation. On compte donc continuer dans cette direction pour atteindre nos objectifs.

E-L.- Dans le souci de mieux vous faire connaître Mme Suzy Castor, vous qui représentez une référence dans le milieu intellectuel, politique, pouvez-vous apporter pour le public d’ENFO-LIEN quelques précisions sur votre formation académique et politique ?

S.C.- Ma formation de base, au plan académique, je l’ai reçue en Haïti, comme je le répète souvent. Après mes études secondaires à Lalue (chez les Sœurs), j’ai été formée à l’École Normale Supérieure (ENS) où j’avais à l’époque de très bons professeurs. Je peux citer entre autres : Leslie Manigat, Paul Moral. Ma promotion avait vraiment une formation de base et bénéficié d’un suivi vraiment très favorable. Immédiatement après l’ENS, je suis partie au Mexique et c’est là que j’ai continué ma formation académique en préparant une maîtrise en études latino-américaines qui représentait une discipline nouvelle au début des années 60. J’ai eu la chance d’avoir en plus de professeurs mexicains d’autres venus du Brésil, de Costa Rica, de l’Argentine. Après cette maîtrise, j’ai préparé un doctorat en histoire. J’ai continué cette trajectoire en rentrant à l’Université Nationale Autonome du Mexique (UNAM) comme professeure où j’ai poursuivi toute ma carrière. J’ai commencé comme professeure dans les échelons les plus bas jusqu'à devenir professeure de plus grande catégorie. J’ai eu la chance d’enseigner aux niveaux de la maîtrise et du doctorat. J’ai eu l’avantage de créer le Centre d’Études Caribéennes à l’UNAM, qui correspondait vraiment à un besoin à ce moment, vers la fin des années 70. Ce qui a constitué un réel apport à l’UNAM.

E-L.- Parlez-nous maintenant de votre parcours politique.

S.C.- Mon parcours politique, en définitive, a été très lié, il faut le dire, au parcours de Gérard Pierre- Charles. J’avais déjà une certaine sensibilité sociale en classe de Philosophie (terminales), et, dans les premières années de l’École Normale, ma rencontre avec Gérard Pierre Charles, m’a initiée dans un autre monde, celui de la militance. Avec lui, j’ai commencé à fréquenter des organisations qui prenaient naissance à l’époque. Il m’a surtout mise en contact avec les résultats des réflexions du Parti d’Entente Populaire (PEP), devenues le Manifeste du Parti d’Entente Populaire. Je n’ai pas participé à ces réflexions, mais, sans être membre de ce parti que lançait Jacques Stéphen Alexis, j’ai pu lire ce Manifeste et suivre au fur et à mesure la progression des idées de son fondateur qui travaillait en collaboration avec des jeunes tels que : Gérald Brisson, Charles Adrien Georges, Gérard Pierre-Charles. Je suis partie très tôt, en 1958. À mon arrivée à Mexico, j’ai continué à maintenir le contact avec ces membres du PEP. Par la suite, Gérard Pierre-Charles, a dû débarquer à Mexico où j’ai eu avec lui une militance beaucoup plus grande. Persécuté, il a été forcé de quitter Haïti. J’étais devenue automatiquement une exilée, moi qui étais partie comme étudiante. J’étais plongée dans toute une autre série d’activités pour établir des liaisons entre l’extérieur et l’intérieur et construire ce réseau de camarades qui faisaient le va-et-vient. Donc, c’était une période d’intenses activités politiques alors que la dictature montrait davantage chaque jour ses dents. À partir de 1968, le PEP et le Parti Populaire de Libération Nationale (PPLN) avaient formé le PUCH (Parti Unifié des Communistes Haïtiens). C’est vraiment une histoire qui mérite d’être connue, cette longue marche du mouvement de gauche en Haïti, du mouvement antidictatorial constitué à cette époque de 2 partis de gauche qui fonctionnaient dans le pays. Mais peu de temps après, ce fut la grande répression. Beaucoup de gens sont morts de façon héroïque. Et cette militance a continué sous diverses formes ; nous avions beaucoup travaillé dans la construction de passerelles entre plusieurs groupes à l’extérieur et la résistance interne, en coordination avec le groupe du Canada. Puis, en 1986, je suis retournée en Haïti, le 9 mars, date inoubliable. Depuis lors, je suis en Haïti sur la brèche, en passant par les coups d’État, les divers gouvernements, et en participant activement à tout le mouvement démocratique.

Page 6 sur 7 Toutes les Pages

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>
 

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« Refonder la nation aujourd’hui implique de déconstruire au préalable l’édifice dont les joints de la fondation avaient une force de liaison négative, d’édifier la nouvelle nation sur des bases non disjointes, intégratives et solidaires.»
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels