• FORUM CITOYEN
    FORUM CITOYEN
    Initiative de CE-JILAP, CEDH et OHJ;
    un espace de plaidoyer pour la réforme de la Justice en Haïti.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • FEDA
    FEDA
    Ferme d’expérimentation et de démonstration apicole d’Anse-à-Veau, modernise l’apiculture, soutient les associations de paysans apiculteurs et vous offre ses produits naturels : ldromel l’Ansavelais, sirop de miel, vinaigre et bougies Rocher Laval.
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Comment améliorer la situation de nos paysans ?
  • enfolien.net
    enfolien.net
    Quels programmes pour la survie de nos enfants ?
ONG


INTERVIEW / MIEUX CONNAÎTRE LE CRESFED ET L’UN DE SES MEMBRES FONDATEURS, SUZY CASTOR PDF Imprimer Envoyer

CRESFED


• Secteur (s) : Social

• Zone (s) d’intervention: Ouest, Nippes, Sud-Est, Grand’Anse, Sud

• Groupe (s)-cible (s): Paysans, étudiants, élus locaux, jeunes leaders

• Source (s) de financement : UE, BID, Medico International, MLAL, Fonds Catalan, Action de Carême Suisse, Collectivités Ile de France, Cités Unies France

• Siège (s) de l'intervenant: 10, Rue Jean-Baptiste Canapé-Vert , Port-au-Prince, Haïti
Tél. : 3914 2938 / 3914 2967
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Web: www.cresfed-haiti.org

Cet extrait d’une longue interview de notre collaborateur, François Pierre Jeanco, avec deux responsables du CRESFED, nous permet d’explorer la mission, les objectifs et les activités de ce Centre de référence qui s’est imposé dans l’histoire de la lutte pour la démocratie dans le pays. On y retrouve le profil et l’itinéraire de Suzy Castor, écrivain, historienne, personnalité faisant partie des ressources intellectuelles et politiques de grand calibre du pays.

________

E-L.- Nous recevons Mme. Suzy Castor et M. Gary Jourdan, deux responsables du CRESFED. Commençons avec Mme. Suzy Castor. Quelle fonction occupez-vous au CRESFED ?

S.C.- Je suis Directrice du CRESFED depuis 10 ans.

E-L.- Et vous, M. Gary Jourdan ?

G.J.- Je suis Gary Jourdan, coordonnateur du projet ‘’Cités Unies de France’’, au CRESFED.

E-L.- Parlez-nous un peu de vous, de votre formation ?

G.J.- J’ai étudié les sciences sociales à l’École Normale Supérieure (ENS). Par la suite, j’ai étudié les langues, spécifiquement la diffusion du Français à l’Université de Rouen. J’ai aussi un DEA en langues, civilisation et humanité, dans le cadre des études du français et des langues étrangères à l’Université Antilles-Guyane. Récemment, j’ai décroché une maîtrise en géographie, à l’Université Paris 8.

E-L.- Pour l’instant, nous nous intéressons au CRESFED. Pouvez-vous définir ce sigle pour nous Mme. Castor ?

S.C.- CRESFED signifie : Centre de Recherche et de Formation Économique et Sociale pour le Développement.

E-L.- Nous aimerions savoir pour commencer, comment a été créé le CRESFED et qui l’a fondé.

S.C.- Le CRESFED a été fondé en juillet 1986, année de la chute de la dictature des Duvalier. Toute une équipe d’haïtiens exilés à l’étranger était revenue au pays. L’équipe qui a créé le CRESFED revenait surtout du Mexique. On s’était rendu compte que la formation était vraiment indispensable à cette époque et qu’un centre de formation correspondait à une nécessité. On a pensé aussi à un centre de recherche parce qu’on était tous des professeurs d’Université, avec la pratique des recherches. C’est ainsi que Gérard Pierre-Charles, Marc Romulus et moi, nous avions mis sur pied le CRESFED, pour se mettre au pas avec le mouvement démocratique qui se développait en Haïti. Puis, d’autres personnes en Haïti ou qui revenaient aussi de l’étranger ont collaboré à cette démarche, pour former la première équipe du CRESFED. Depuis lors, on travaille, on se développe.

Lire la suite...
 
DOCUMENTAIRE / PRÉVENTION DU CHOLÉRA ET ÉVEIL ENVIRONNEMENTAL DANS LES ÉCOLES DU BAS-ARTIBONITE AVEC OXFAM PDF Imprimer Envoyer

Oxfam


• Secteur (s) : Humanitaire

• Zone (s) d’intervention : Bas-Artibonite (Grande Saline, Desdunes, Marchand, Petite-Rivière, Verrettes, l'Estère, St Marc)

• Groupe (s)-cible (s) : élèves du cycle fondamental

• Source (s) de financement : Fondations, Hope For Haiti Now (H4HN), Particuliers

• Siège (s) de l'intervenant: HAITI – Pèlerin 2 A, Pétion-Ville
USA - 226 Causeway street, 5th floor, Boston MA, 02114

Dans le cadre du programme de gestion des risques et désastres d’OXFAM dans l’Artibonite, des activités novatrices ont été envisagées pour garantir un meilleur impact des interventions. Des élèves ont été choisis comme groupe-cible spécifique dans la prévention du choléra et la sensibilisation sur les problèmes environnementaux. Cette approche est détaillée dans le texte qui suit.

_________

 

Cela fait plus de 10 ans depuis qu’OXFAM, confédération d’organisations travaillant dans l’humanitaire et le développement, dans 90 pays dans le monde, a commencé à intervenir dans l’Artibonite. Elle a déployé dans le Bas-Artibonite, sur 7 communes, deux grands programmes. L’un appuie les paysans dans la production rizicole et l’autre est axé sur la préparation de l’aide humanitaire et la gestion des risques et désastres. Chacun de ces programmes comporte une série d’activités distinctes, en même temps qu’ils sont articulés. La considération fondamentale à la base de cette articulation renvoie à l’idée que si les agriculteurs produisent des biens pour améliorer leurs conditions de vie, il faut que leurs efforts ne s’annulent pas par l’effet des désastres naturels ou autres. D’où des activités entreprises tels que : les travaux de construction, le relèvement des rebords des puits, le curage des canaux d’irrigation pour diminuer les dégâts des inondations. À part ces travaux de mitigation, s’ajoutent : la formation des membres des comités de protection civile, la sensibilisation des agriculteurs sur les changements climatiques et leur impact sur l’agriculture, la sensibilisation dans les écoles sur le choléra et la question de l’environnement en général. Mais, ce documentaire traite principalement des activités dans les écoles.

Lire la suite...
 
INTERVIEW / DIMINUER L’IMPACT DES RISQUES ET DÉSASTRES DANS LE BAS-ARTIBONITE : OXFAM EXPLIQUE… PDF Imprimer Envoyer

Grande Saline


 

• Secteur (s) : Humanitaire

• Zone (s) d’intervention : Bas-Artibonite (Grande Saline, Desdunes, Marchand, Petite-Rivière, Verrettes, l'Estère, St Marc/Bocoselle)

• Groupe (s)-cible (s) : Agriculteurs, Population Artibonite

• Source (s) de financement : Fondations, Hope For Haiti Now (H4HN), Particuliers

• Siège (s) de l'intervenant: HAITI - 3 bis, rue Sonon Menos, Peguy-Ville, Pétion-Ville

USA - 226 Causeway street, 5th floor, Boston MA, 02114

Pour attirer l’attention sur le début de la saison cyclonique, cette interview conduite par Daniel Dieujuste, collaborateur d’ENFO-LIEN, fait suite à la première accordée par Wasley Demorne de l’OXFAM, sur les interventions de cette ONG pour aider la population du Bas-Artibonite à préparer et prévenir les risques et désastres qui la menacent. Elle met surtout l’accent sur les dégâts de tous ordres causés par les inondations et fait état des activités de ‘mitigation’ entreprises pour y faire face

E-L-Nous saluons Wasley Demorne, officier humanitaire à l’OXFAM , qui est encore notre invité aujourd’hui.

W.D.-Je vous salue Daniel, ainsi que tous ceux et toutes celles qui suivent Enfo-Lien.

E-L-Nous avons annoncé que nous allions continuer à fouiller la question des risques et désastres avec OXFAM qui appuie dans l’Artibonite un programme sur 7 communes. Est-ce que vous pouvez nous rappeler les 7 communes où intervient OXFAM ?

W.D.-Les sept ( 7) communes touchées par le programme sont: Grande Saline, Desdunes, Verrettes, Marchand Dessalines, Petite-Rivière de l’Artibonite, l’Estère et Saint-Marc (dans la 5e section communale de Bocoselle). L’Estère ne fait pas tellement partie du Bas-Artibonite, mais vu sa topographie, elle est reliée à cette zone en ce qui a trait aux risques et désastres. Nous n’intervenons pas à Lachapelle parce que cette commune est prise en charge par d’autres acteurs, plus particulièrement par Helvetas.

E-L-Pouvez-vous nous expliquer comment considérer les risques et désastres dans ces zones pour pouvoir faire face de façon conséquente à eux ?

W.D.-Le principal risque dans l’Artibonite demeure l’inondation. Viennent ensuite: les cyclones, les gros vents, les pluies denses, les troubles politiques, et en dernier lieu, les problèmes de santé et de maladie.

Lire la suite...
 
DOCUMENTAIRE / ENTRE RELIGION ET LAÏCITÉ, LES PROGRAMMES SOCIAUX DU M.P.E. À CITÉ SOLEIL PDF Imprimer Envoyer

Boulangerie - Cite DIFERANS - Fondation St LUC Haiti


• Secteur (s) : Social

• Zone (s) d’intervention : Commune Cité Soleil / Département de l'Ouest

• Groupe (s)-cible (s) : Enfants, jeunes, femmes, vieillards, personnes handicapées

• Source (s) de financement : ONG, Organismes internationaux, Activités génératrices de revenus

• Siège (s) de l'intervenant:

7, Simon O /Limite Cité Soleil-Delmas
Tél. 3823 5096 (SMS) / 509 3900 - 6029 3617-1452 / 3908 8163
http://www.mpehaiti.org

Cité Soleil a été fondée en 1958 sous la dictature de François Duvalier qui voulait construire une cité ouvrière, dans le cadre du projet d’établissement de la zone industrielle proche de l’aéroport Toussaint Louverture. Elle portait le nom de ''Cité Simone'' avant le renversement de la dictature des Duvalier en 1986. Ce vaste bidonville de près de 500,000 habitants a été élevé au rang de commune en Avril 2002, sous le gouvernement d’Aristide.

Depuis 2001, les luttes politiques sous forme de banditisme ont enflammé cette commune jusqu’à lui conférer en 2004 la réputation de ‘’zone de non droit’’. Après l’intervention militaire de la MINUSTAH contre les ‘’bandes armées’’ et les efforts de plusieurs citoyens de la zone pour combattre la violence, vers 2007, il s’y est installé une accalmie qui demeure encore de nos jours très fragile.

__________

En 2002, des individus armés font la pluie et le beau temps à Cité Soleil (Ouest), où sont enregistrés de violents affrontements entre groupes rivaux. Au fort de toute cette agitation, des voix de citoyens de la zone s’élèvent pour prêcher la paix, la non violence. Ces derniers amorcent une campagne médiatique pour dénoncer toute manipulation visant à entretenir ce climat s’apparentant à la guerre civile dans ce bidonville. Ces artisans de la paix, sous le leadership du Pasteur Jean Enock Joseph, prennent la décision de s’unir au sein d’une organisation dénommée CONOCS (Coordination des notables de Cité Soleil). Ce groupe de pression a été financé en premier lieu par l’OEA (Organisation des États américains), représentée en Haïti à l’époque par Ann Fuller. Il a vite organisé en 2003 des séances de réflexion- sensibilisation avec des citoyens-nes de la Cité et a poursuivi des projets du même type jusqu’en 2005 avec l’appui de la CIDH (Commission interaméricaine des droits humains). La CONOCS va se transformer en trois (3) structures associatives gestionnaires de projets, désignées respectivement sous le nom de : ACD (Action chrétienne de développement), INCLUS (Centre pour le développement et le respect des droits humains) et CVNV (Centre vocationnel de la non-violence). Elles seront mises en réseau pour constituer en 2006 le M.P.E. (Ministère Pasteur Enock).

Lire la suite...
 
INTERVIEW / UNE LUTTE ACTIVE POUR LA DÉFENSE ET LA PROMOTION DES DROITS HUMAINS DANS LE SUD-EST : LE RÔLE DU ‘’RESEDH’’, BRANCHE RÉGIONALE DU ‘’RNDDH’’ PDF Imprimer Envoyer

RNDDH


• Secteur (s) : Droits Humains

• Zone (s) d’intervention : Département du Sud-Est

• Groupe (s)-cible (s) : institutions étatiques, organisations dans le Sud-Est, population du département en général

• Source (s) de financement : RNDDH (institution mère), Union Européenne (UE), ICCO

• Siège (s) de l'intervenant:

5, Rue de Bréman, Centre Social de Bréman
Jacmel, Haïti
Tel: (509)  2813-1834 /  2274-1315 / 2274-1316

Courriel: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
www.rnddh.org

L’Extrait de cette interview de Daniel Dieujuste avec M. Jétho Pierre-Paul, responsable de programmes du Réseau Sud-Est de défense des droits humains (RESEDH), branche régionale du RNDDH (Réseau national de défense des droits humains), met en évidence les circonstances entourant la création de cette organisation, sa structure, son fonctionnement et les objectifs poursuivis par ses actions. Malgré les accrocs aux droits humains encore observables dans la zone, le responsable du RESEDH estime que le travail inlassable accompli depuis 12 ans est apprécié par tous les acteurs sociaux concernés et a diminué considérablement la fréquence de ces violations.

_____

Assemblée générale du RESEDH / RNDDH, janvier 2010

E-L.- Aujourd'hui, nous sommes dans le département du Sud-Est, plus précisément dans la ville de Jacmel, pour un entretien avec M. Jétho Pierre-Paul, responsable de programmes du RESEDH (Réseau Sud-Est de Défense des Droits Humains).
Monsieur Pierre-Paul, nous vous saluons!

J.P-P.-Nous vous saluons et nous remercions Enfo-Lien pour la possibilité qu'elle nous accorde de parler une fois de plus de droits humains, en vue de permettre aux différents auditeurs et auditrices de tout le pays et du monde entier de connaître le travail que nous réalisons dans le Sud-Est, dans ce domaine.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3

Petites Annonces

 
FEMMES RURALES HAЇTIENNES ET NOUVELLE TECHNOLOGIE (VIDEO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
DES FEMMES RURALES HAЇTIENNES VEULENT AVOIR ACCÈS À LA TERRE (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
VOIX DE FEMMES RURALES HAЇTIENNES DÉPOSSÉDÉES DE LEURS TERRES (VIDÉO)

PROJET JE NAN JE, ACTIONAID, UNDEF

Ouvrir la vidéo

Lire la suite...
 
TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE - MOBILISATION DU MPP : JOUR DE L’ENVIRONNEMENT

MPP

À l’occasion du 5 Juin, journée internationale de l’environnement, depuis quelque temps, le MPP (Mouvement Paysan de Papaye), en collaboration avec d’autres organisations paysannes, se mobilise sur la question des semences indigènes et la biodiversité en général. Le 5 Juin 2010, le MPP avait organisé une grande manifestation contre Mosanto qui avait fait don au gouvernement haïtien de semences de maïs hybrides ou OGM (organismes génétiquement modifiés) ; un cadeau empoisonné visant à éliminer les semences locales. Cette marche avait rassemblé plus de 20,000 paysans venus des quatre coins du pays.

Chaque année, le MPP entreprend des activités pour rafraîchir la mémoire sur les semences indigènes dont les paysans sont dépositaires, pour les mettre au service de l’humanité.  Ce sont les paysans et les peuples indigènes qui doivent gérer ces semences pour produire les aliments sains devant nourrir les populations de la planète. Aujourd’hui, les multinationales de l’agrobusiness veulent dépouiller les paysans de ce bien. Et nous autres, nous luttons contre cette machine. Nous défendons le droit à la production et l'utilisation de ces semences.

Les 4 et 5 Juin 2014, au Centre national de formation de cadres paysans de Papaye, les organisations membres du CLOC, de Via Campesina, en l’occurrence le MPP, le MPNKP (Mouvement Paysan National du Congrès de Papaye), TK (Tèt Kole), avec la participation de KROSE (Coordination Régionale des Organisations du Sud-Est), lanceront une grande mobilisation sur le thème : TERRE, EAU, SEMENCES, ENVIRONNEMENT, CHEMINS DE LA VIE.

Lire la suite...
 
Conférence sur la République démocratique du Congo et Haïti: Pour la Sagesse et la Paix

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO

ASSOCIATION DUCHAMPS-LIBERTINO pour l'encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

CONFÉRENCE DE MARTINE LIBERTINO LE 29 AVRIL 2014

S'affranchir des émotions dans les programmes d'éducation pour la paix et dans l'aide au développement

Bilan et perspectives en République Démocratique du Congo et en Haïti

Le mardi 29 avril 2014 à 19h

Maison des Associations

Salle Rachel Carson

15, rue des Savoises • 1205 Genève

(de la gare : Tram 15 et bus 1)

Entrée libre

Réservation au 022 751 11 20 ou par courrier électronique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) jusqu'au lundi 28 avril.

Lire la suite...

Pensées sociales

« Refonder la nation aujourd’hui implique de déconstruire au préalable l’édifice dont les joints de la fondation avaient une force de liaison négative, d’édifier la nouvelle nation sur des bases non disjointes, intégratives et solidaires.»
Franklin Midy, sociologue, février 2010

Emission Radio

Écoutez
l’émission radio
d’ENFO-LIEN sur

RADIO KISKEYA

88.5 FM stéréo

DIMANCHE 11H AM- 12H

MARDI 9H - 10H SOIR

JEUDI 9H AM – 10H AM

Capsules

FONDATION FORMATION ET
ÉDUCATION POUR HAΪTI (FFEH)
ffeh_ffea@yahoo.fr

logo ffehServices offerts
▫ Formation d’enseignants axée sur les pédagogies modernes
▫ Vulgarisation de l'approche
‘’Pédagogie du texte’’(PdT)


N.B. Cherche Organismes intéressés à financer la construction et le fonctionnement d'un centre de formation d’enseignants

HAIDEV.NET
wwww.haidev.net
contact@haidev.net
(509) 3776-2053

Le choix de la qualité !


Votre Solution IT:

- Développement
- Base de données
- Systèmes et Reseaux
- Site dynamique
- Emails / Domaine
- Online Backup
- Conseils, Matériels